«

»

mar
05

Discours d’Abraham Lincoln – Déclaration au congrès en 1860

Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne.

Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.

Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.

Vous ne pouvez pas encourager la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.

Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.

Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous gagnez.

Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance.

Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant à leur place ce qu’ils devraient faire eux-mêmes.

Lien Permanent pour cet article : http://www.nicolas-doucerain.fr/2012/03/discours-d%e2%80%99abraham-lincoln-%e2%80%93-declaration-au-congres-en-1860/

10 commentaires

1 ping

  1. vionnet jocelyne a dit :

    nos gouvernants devraient relire cette declaration et faire en sorte d’y reflechir.

  2. R EDON jacques a dit :

    Le bon sens…..Pourquoi les hommes oublient-ils toujours ce qui devrait etre evident ???

  3. danfaka a dit :

    Cette déclaration devrait être affichée dans toutes les classes des écoles de la république.
    Elle révèle des vérités incontournables de nature à imprégner les esprits de la nécessité des valeurs à cultiver pour hisser la société vers le haut.
    Elle révèle aussi l’impermanence des choses.
    En d’autres termes, elle devrait aussi interpeller les syndicats sur le dogme des acquis..
    Vaste programme!

    Yaya Danfaka

  4. Noëlle a dit :

    Cette déclaration devrait être lue par beaucoup …. à commencer par les administrés de nos communes qui s’élèvent constamment contre les élus en place en prenant le contre pied de toutes les décisions prises dans l’intérêt général.
    Ils ne s’aperçoivent même pas que leurs comportements génèrent un grand désordre – mais après tout c’est peut être ce qu’ils recherchent , l’anarchie ….- et surtout un grand ralentissement des progrès et de l’économie ….ils n’ont même pas l’ouverture d’esprit qui leur permettrait de regarder les expériences derrière eux, en tirer une leçon, et se projeter dans l’avenir.
    Et il est vrai que l’Europe entière n’en souffre pas, n’est ce pas ??? bravo à ces simples d’esprit !!! « beati pauperes sunt  » !!
    Reprenez donc une lecture saine « chers contestataires » à commencer par exemple par cette déclaration … et il y en a bien d’autres….

  5. lhermie a dit :

    que nos politiques européens appliquent. ce discours ; nous devons nous souvenirs de l’histoire : respect solidarité partage .IL N’YA PAS D’ÉTRANGER SUR CETTE TERRE.

  6. Isabelle Bastrenta-Moisy a dit :

    Quelqu’un pourrait-il m’indiquer la référence précise de ce discours, j’ai fouillé livres et sites et il m’est impossible de trouver la moindre trace de ce texte en Anglais. Merci, Isabelle B

  7. Jean-Jacques Segura a dit :

    Cette déclaration devrait être affichée dans toutes les classes des écoles de la république.
    Elle révèle des vérités incontournables de nature à impreigner les esprits de la néccessité des valeurs à cultiver pour hisser la société vers le haut.
    Elle révèle aussi l’impermanence des choses.
    En d’autres termes, elle devrait aussi interpeller les syndicats sur le dogme des acquis..
    Vaste programme!

    Jean-Jacques Segura

  8. Marielle Goitschel a dit :

    À envoyer à Monsieur le Président Hollande !

  9. Valérie Barbe a dit :

    C’est une citation du Révérend William John Henry Boetcker et pas de Abraham Lincoln. http://dly.free.fr/site/spip.php?article162

    1. DOUCERAIN a dit :

      Bonsoir Valérie,

      Oups…je viens d’apprendre quelque chose !
      Cette citation est superbe…
      Voici en échange une autre citation : « Etre chef d’entreprise, c’est finir par réussir à force de ne jamais abandonner ! »

      Très belle soirée,

      Nicolas Doucerain.

  1. Concordances spirituelles : La Prière a dit :

    […] Abraham Lincoln – Déclaration au congrès en 1860: « Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant à leur place ce qu’ils devraient faire eux-mêmes. » (http://www.wikiberal.org/wiki/Abraham_Lincoln)Dr. Adrian Rogers (1931) : « Quand la moitié d’un peuple croit qu’il ne sert à rien de faire des efforts car l’autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu’il ne sert à rien d’en faire car ils bénéficieront à d’autres, cela mes amis, s’appelle le déclin et la fin d’une nation. On n’accroît pas les biens en les divisant. »  […]

Les commentaires sont désactivés.